La Tribune d’Orléans, n°124, Sports, Article sur l’Entente Orléanaise (Basket, ProA) + Brèves, p11

Lien du n°124 de la Tribune d’Orléans (format PDF), paru le 28 mai 2009

http://www.tribune-orleans.fr/images/stories/Edition%20Tribune/tribune%20124.pdf

Page 11: Article sur l’Entente Orléanaise (Basket, ProA) + brèves.

Ci-dessus: Article sur l’Entente Orléanaise (Basket, ProA), du 28/05/09, consultable en ligne sur tribune-orleans.fr.

L’Entente gagne aux forceps son 1er match des play-offs Version imprimable Votre email
Écrit par Jérémy Parard
27-05-2009

Rien n’est joué mais pour le premier match de son histoire en play-offs, samedi 23 mai, l’Entente Orléanaise obtient une victoire très importante contre l’Elan chalonnais (68-64). Cependant, tout n’est pas parfait et Orléans va devoir livrer une prestation d’un autre calibre pour l’emporter lors de son déplacement à Chalon, samedi 30 mai. D’ailleurs, l’entraîneur orléanais, Philippe Hervé, livre un avis sans concession sur le contenu de la rencontre : «c’est une très petite victoire, on joue à 40% de notre potentiel.» Car plutôt que de livrer une prestation solide, l’Entente a surtout profité des sautes de concentration chalonnaises, à des moments clés du match. «Ce soir (samedi), c’est nous qui perdons. On a parfois perdu le fil conducteur de notre match alors qu’il y avait la place de faire quelque chose», confirme le coach de l’Elan, Grégor Beugnot. Pourtant l’entame de match est parfaite avec une Entente présente à la bagarre et en réussite sur les tirs primés (11-03, 4ème). Mais après ces premières minutes de maîtrise, le jeu des locaux se délite sans raison.

La défense, l’un des points forts orléanais lors de la saison régulière, s’émousse sous le panier, où les intérieurs Chalonnais, Jérôme Schmitt et Moussa Badiane, enfilent les paniers comme des perles sur un collier. Heureusement, le pivot orléanais Dials (9 pts à la mi-temps) prend ses responsabilités en attaque pour éviter à l’Entente de sombrer avant la pause (30-36, 20ème). «Notre jeu de passes a été nul. L’attitude, la volonté et la partage du ballon ont été catastrophique. Quand on ne respecte pas le collectif, on se met en gros danger !», peste un Philippe Hervé très agacé par la tournure de la rencontre. Lors de la 1ère mitemps, le jeu d’équipe de l’Entente a été absent, chacun essayant de jouer le sauveur en tentant des shoots impossibles. Ce qui se ressent au niveau des statistiques, symptomatiques des difficultés locales : un cinglant 3/17 à 18% de réussite sur les shoots à 3 points tandis que Chalon compile 86% de réussite sur les tirs à 2 points intérieurs avec 12 points sur les 20 premières minutes. De même, en manque de liant, la défense orléanaise est sanctionnée, offrant 13 lancés francs (à 69% de réussite) aux Chalonnais. Cependant, le coup de gueule d’un Philippe Hervé «fâché à la mi-temps» relance la machine à gagner que l’Entente s’est forgée petit-à-petit cette saison. Aidée par l’étonnante apathie des Chalonnais, la sentence se traduit immédiatement car Orléans étouffe Chalon avec un 11-1 en 4 minutes (41-37, 34ème).

Ce superbe retour des vestiaires réveille le public orléanais, jusqu’ici amorphe, qui se met alors en mode play-offs pour soutenir son équipe. L’Entente, guidée par la rampe de lancement Laurent Sciarra (9 pds, 5 rbs), impose sa façon de jouer face à des Chalonnais accusant le coup, comme le confirme Jérôme Schmitt : «on a eu des passages à vide, comme dès la 2ème mitemps lors de laquelle on n’arrive pas à garder notre avance». Mais le manque d’expérience de la formation orléanaise dans ses matches couperets s’est fait sentir à l’entame du money-time. L’Entente, menant encore de 8 points à 7 minutes du terme de la rencontre (58-50, 33ème), trouve le moyen de se faire une grosse frayeur avec le retour et la prise d’avantage de Chalon (60-61, 36ème). Toutefois, Dobbins (12 pts, 5 rbs, 2 pds) et Banks (15 pts) jouent les pompiers de service pour permettre à Orléans d’aborder la dernière minute avec un modeste matelas (68-63, 39ème). Et malgré une faute sévère d’antijeu sifflée contre Laurent Sciarra, Orléans arrache un succès important pour son premier quart de play-offs (68-64, 40ème), au terme d’une rencontre qui a offert son lot de stress, d’engagements et de suspense. L’Entente va maintenant se déplacer à Chalon, samedi prochain, pour jouer une qualification directe en demi-finale. Le potentiel est là mais attention de ne pas déjouer face à une équipe Chalonnaise dangereuse.

Publicités

À propos de jeremyparard

Je suis journaliste/pigiste. J'ai créé ce blog pour mettre mes articles en ligne. Etant autoentrepreneur, cela permettra aux sociétés et aux collectivités, qui souhaitent faire appel à mes services, de consulter facilement mes parutions.

Publié le 22/10/2009, dans ->Sports, -->Basket-ball, LA TRIBUNE D'ORLEANS. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :