La Tribune d’Orléans, n°151, Sports, Interview de Wendy Obein, joueuse du CJF Fleury (Hanball, Division 1 féminine), + Brèves, p8

Lien du n°151 de la Tribune d’Orléans (format PDF), paru le 7 janvier 2010

Page 8: Interview de Wendy Obein, joueuse du CFJ Fleury (Handball, Division 1 féminine), + brèves.

Ci-dessous: Mise en ligne de l’interview de Wendy Obein, joueuse du CJF Fleury (Handball, Division 1 féminine) (tribune-orleans.fr).

Wendy obein : «La trêve nous a permis d’oublier la défaite» Version imprimable Votre email
Écrit par Jérémy Parard
07-01-2010
Après une première partie de saison calamiteuse (le CJF pointe à la 9e place sur 10 de D1), une longue trêve de presque deux mois a permis au CJF Fleury de couper avec ce début d’exercice éprouvant mentalement. Les Panthères ont utilisé cette pause pour travailler, sous le regard attentif du coach, Christophe Maréchal, afin de réaliser une fin de parcours d’une toute autre nature. A quelques jours de la reprise en championnat, samedi 9 janvier face à Angoulême, la lanterne rouge, Wendy Obein, gardienne au CJF Fleury depuis six ans, confie dans quel état d’esprit se trouvent les handballeuses du CJF Fleury.

Après cette longue trêve, avez-vous trouvé des explications à cette première moitié de saison décevante ?
Il n’y a pas vraiment d’explication sinon il nous aurait été facile de remédier à ce mauvais début de saison. C’est surtout, je pense, l’addition de plusieurs petites choses. Durant l’intersaison, l’équipe a pas mal changé puisqu’elle a été renouvelée à 40%, un nouvel entraîneur est arrivé et nous avons également eu des joueuses importantes blessées comme Oholanga-Loki. A cause de tout cela, l’équipe a mis plus de temps à trouver de la cohésion : les filles ont eu du mal à trouver leurs places et elles étaient un peu perdues sur le terrain.
Selon vous, la trêve vous a-t-elle fait du bien ?
Je ne sais pas, mais elle nous a permis d’oublier la défaite. Chacune des filles a pu se remettre en question pour pouvoir repartir du bon pied. Christophe nous a organisé beaucoup de travail physique ; du foncier, de la musculation… Il a aussi mis en place des jeux individuels, notamment avec de nombreux shoots, pour que nous reprenions de la confiance. Et, je pense que le collectif va mieux.
Pendant cette période difficile, le groupe est-il resté soudé ?
Avec les filles, nous nous sommes pas mal réunies pour nous dire les choses. Il faudrait être encore plus cash entre nous, mais il faut faire attention aux sensibilités de chacune. En tout cas, cela se passe bien dans l’équipe ; les filles sont solidaires et il n’y pas de tensions.
Vous allez reprendre le championnat contre la lanterne rouge, Angoulême. Est-ce un handicap ?
Nous aurons déjà joué un match de Coupe de France, contre une D2 (NDLR : l’interview a eu lieu juste avant la rencontre face à Issy-les-Moulineaux – lire encadré). Cela peut nous mettre dans une dynamique positive, mais pour cela, il faut gagner. En plus, comme nous ne jouons pas la Coupe de la Ligue, l’objectif est d’aller le plus loin possible en Coupe de France. Après, le déplacement à Angoulême ne sera pas facile.
Lors des matchs aller, vous aviez gagné contre Angoulême avant de ne concéder que des défaites ?
Effectivement, les défaites contre Metz, Le Havre, et surtout à Toulouse, nous ont mises dans le dur. Après, tout s’est enchaîné. Les filles n’étaient plus en confiance, elles n’allaient pas aux shoots, elles se mettaient de plus en plus de pression. Et sur les quatre derniers matchs de la phase aller, nous perdons trois fois d’un but. Dont à Dijon où, normalement, nous n’aurions jamais dû perdre (29-30). Mais, nous enchaînions bêtise sur bêtise, peut-être à cause d’un manque d’expérience, de cohérence dans l’équipe.
Pour rompre cette série négative, qu’a-til été fait ?
Christophe Maréchal a essayé d’être plus dur avec certaine joueuse. Il a mis de la concurrence, il a essayé plusieurs systèmes. C’était une mauvaise période donc il a tenté plusieurs choses mais nous étions en plein doute et nous ne faisions plus ce qu’il fallait faire sur le terrain.
Quels sont vos objectifs pour la fin de saison ?
Nous ambitionnons toujours d’accrocher une des six premières places, ce qui nous permettrait de participer aux play-offs. Mais nous voulons avant tout nous maintenir car ce n’est pas encore fait.
Ne trouvez-vous pas le championnat plus relevé que la saison dernière ?
Le championnat est plus dur car il n’y pas d’équipes faibles, toutes les formations étant très homogènes. Nous le savions, car avec le passage à 10 clubs en élite, le niveau s’est resserré. En plus le championnat français compte beaucoup de bonnes joueuses étrangères, ce qui le relève encore plus.
Le CJF Fleury est ambitieux, mais cela fait quelques années que les résultats déçoivent…
Je suis une ancienne et c’est vrai que depuis quatre ans, nous n’y arrivons pas. Pourtant le club met plein de choses en place pour que nous obtenions des résultats. Nos partenaires et les dirigeants sont derrière nous, nous soutiennent, nous encouragent. Je ne sais pas pourquoi cela ne fonctionne pas.
Que pensez-vous du parcours de l’équipe de France (qui a décroché l’argent) lors des championnats du monde au mois de décembre ?
Ce que les filles ont fait est exceptionnel ! Elles ont montré beaucoup de combativité, de rage, de hargne malgré la jeunesse du groupe. Il faut que cela nous serve d’exemple car, parfois, nous avons manqué de niaque en fin de matchs.
Publicités

À propos de jeremyparard

Je suis journaliste/pigiste. J'ai créé ce blog pour mettre mes articles en ligne. Etant autoentrepreneur, cela permettra aux sociétés et aux collectivités, qui souhaitent faire appel à mes services, de consulter facilement mes parutions.

Publié le 26/02/2010, dans ->Sports, -->Handball, LA TRIBUNE D'ORLEANS. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :