Archives de Catégorie: –>Football

La Tribune d’Orléans, n°249, Sports, Article sur l’US Orléans (Football), p10

N°249 de la Tribune d’Orléans paru le 23 février 2012

Publicités

La Tribune d’Orléans, n°246, Sports, Article sur l’US Orléans, p13

N°246 de la Tribune d’Orléans paru le 02 février 2012

La Tribune d’Orléans, n°206, Sports, Interview de Kevin Lefaix (Football), p16

N°206 de la Tribune d’Orléans paru le 10 mai 2011

La Tribune d’Orléans, n°201, Sports, Interview de Yann Lachuer, p10

N°201 de la Tribune d’Orléans paru le 03 février 2011

La Tribune d’Orléans, n°190, Sports, Interview de Christian Teinturier, p10

N°223 de la Tribune d’Orléans paru le 04 novembre 2010

La Tribune d’Orléans, n°174, Sports, Article sur Saint-Pryvé/Saint Hilaire (Football, CFA) + Interview de Bruno Rouillé (Escrime, sabre féminin) + Brèves, p14-15

Lien du n°174 de la Tribune d’Orléans (format PDF), paru le 17 juin

tribune-orleans-174

Page 14: Article sur Saint-Pryvé/Saint-Hilaire (Football, CFA).

Page 15: Interview de Bruno Rouillé (Escrime, sabre féminin) + Brèves.

La Tribune d’Orléans, n°148, Sports, Article sur l’US Orléans Foot (Football, CFA) + Brève, p10

Lien du n°148 de la Tribune d’Orléans (format PDF), paru le 3 décembre 2009

tribune-orleans-148

Page 10: Article sur l’USO Foot (Football, CFA) + brève.

Ci-dessous: Mise en ligne de l’article sur l’USO Foot (Football, CFA) (tribune-orleans.fr).

L’Us orléans vise plus que jamais la montée Version imprimable Votre email
Écrit par Jérémy Parard
03-12-2009
A trois journées de la trêve hivernale, l’Union Sportive d’Orléans (USO) est leader de son groupe de CFA. «Nous sommes dans le bon wagon, mais être premier au mois de novembre n’est pas une fin en soi», prévient Yann Lachuer, l’ancien joueur pro devenu entraîneur cette saison. Une belle performance tout de même au vu du renouvellement de l’effectif cet été, avec 12 départs et neuf arrivées et les débuts de Yann Lachuer à son poste. «Sa venue nous a apporté cette vision nouvelle du club, c’est un homme neuf dont nous avions besoin», témoigne Edouard Herrera, directeur général et responsable de la communication du club. Un début de saison bien négocié également compte tenu de la poule de l’USO, assez relevée et homogène.
«Quatre ou cinq équipes sont capables de postuler à la montée. D’ailleurs, sept équipes de notre groupe sont encore en lice en Coupe de France, ce qui montre son niveau !», insiste le coach orléanais. Le bon bilan de l’US Orléans en championnat s’accompagne d’un parcours intéressant en Coupe de France. Samedi 12 décembre, Orléans se déplacera à Saint-Dizier (CFA 2), pour disputer le 8e tour de la Coupe. Même si l’affiche n’est pas grandiose, la rencontre promet d’être pimentée. Les Orléanais auront fort à faire contre une équipe habituée aux bons coups en Coupe. «Nous allons essayer de passer ce tour pour, peut-être, avoir le bonheur de rencontrer un club de Ligue 1 ou de Ligue 2. Car, la Coupe de France est un très bon coup de projecteur», remarque Yann Lachuer. Une victoire serait aussi non négligeable pour la tire-lire du club au budget «moyen haut» d’1,2 million d’euros: «Si l’on passe, on aura peut-être la chance de tomber contre une équipe huppée. Les clubs de L1 et de L2 laissent traditionnellement leur part de la recette du match aux clubs amateurs, ça signifie entre 20 000€ et 30 000€», évalue Edouard Herrera. Même s’il rappelle ne pas avoir parlé de montée cette année, Yann Lachuer nourrit le projet de faire, de l’US Orléans, un des plus grands clubs de la région. «La volonté est de se rapprocher du modèle auxerrois», reconnaît le coach, avec des structures qui pourraient accueillir des jeunes de toute la région. Où s’arrêtera la progression du club? L’entraîneur lance malicieusement : «Le projet Yann Lachuer est de gagner la Ligue des Champions avec Orléans… J’entends parler de Ligue 2 mais elle ne doit pas être un aboutissement.
Dans le football, il n’y a rien d’impossible. Il faut juste se donner les moyens, travailler et être patient», développe l’homme aux deux Coupe de France (2003- 2005). Mais avant d’imaginer un jaune et rouge soulevant la Coupe aux grandes oreilles, il faudra être patient. Et de la patience, l’US Orléans n’en manque pas tant elle rêve de s’extirper du championnat CFA depuis plusieurs années déjà. Toujours est-il que la dynamique actuelle est bonne comme l’atteste le match de dimanche 29 novembre, contre la réserve Auxerroise. Ponctuée par un nul (0-0), la rencontre a confirmé la solidité des Orléanais, qui auraient même pu l’emporter face à une formation ayant pris soin de coucher neuf joueurs pros sur la feuille de match. Outre cette première place, l’US Orléans possède aussi la meilleure défense de son groupe, avec seulement neuf buts encaissés en 14 matchs et elle reste invaincue depuis 11 matchs de CFA, avec huit victoires à la clé. «Il faut rester modéré mais cela n’empêche pas l’ambition», lache Yann Lachuer, «si nous pouvons monter à la fin de la saison, nous ne nous gênerons pas. Car, plus la locomotive que représente l’équipe 1ère avancera vite, plus elle tirera le club derrière elle.» «Contrairement à l’an dernier où l’on s’est un peu cherché, la situation au sein du club est pérenne et il y a une osmose», résume Edouard Herrera. Le terminus de la saison 2009-2010 ne sera connu qu’au mois de mai. D’ici là, l’US Orléans devra continuer à prouver qu’elle peut devenir un grand club.

La Tribune d’Orléans, n°134, Sports, Article sur l’US Orléans Foot (Football, CFA) + Brèves, p9

Lien du °134 de la Tribune d’Orléans (Format PDF), paru le 27 août 2009

tribune-orleans-134

Page 9: Artile sur l’US Orléans Foot (Football, CFA) + Brèves.

Ci-dessous: Mise en ligne de l’article sur l’US Orléans Foot (Football, CFA) (tribune-orleans.fr).

Un début de saison maussade à l’Uso Version imprimable Votre email
Écrit par Jérémy Parard
27-08-2009

Depuis six ans, l’équipe 1 de l’US Orléans football a l’objectif de s’extraire de CFA pour accéder en National. Mais chaque année le club subit de grosses désillusions et doit remettre son ambition à la saison suivante. Ce fut le cas lors du chaotique exercice précédent puisque l’USO a raté de peu la montée. Alors est ce que la saison 2009-2010 sera la bonne ? Pour l’instant, les résultats sont mitigés. Car après trois journées, l’USO affiche un bilan d’une victoire, un nul et une défaite, pour une insuffisante 9ème place. Toutefois, l’équipe est en rodage, tout comme son entraîneur, l’ancien joueur professionnel mais coach novice, Yann Lachuer. Ce dernier, qui officiera en tant qu’entraîneur- joueur, est actuellement blessé et déclare : «pour l’instant je me consacre à mon poste d’entraîneur mais mon retour sur le terrain est prévu pour la fin de l’année.» Avec une douzaine de départs pour huit arrivées, l’effectif de l’USO a beaucoup bougé durant l’été. «Nous sommes en phase de construction, nous sommes en chantier», insiste Yann Lachuer. Pour la plupart, ces mouvement ont été des choix, explique-t-il, «nous avons payé des joueurs pour qu’ils s’en aillent, car ils n’avaient pas les qualités requises pour notre projet de jeu. Nous avons beaucoup renouveler le secteur offensif. Avec notamment un gaucher, Guillaume Eglin, un organisateur, Jamel Zahiri, un renard de surface, Kévin Lefaix, et un attaquant au grand gabarit, puissant et travailleur, Vincent Le Mat».

Le recrutement n’est d’ailleurs pas tout à fait terminé selon le nouveau coach : «nous cherchons un joueur de couloir droit pour compenser le départ de Boris Mahon de Monaghan. Après, nous verrons si nous sollicitons d’autres joueurs mais je ne détiens pas les cordons de la bourse.» Les joueurs ont été engagés pour évoluer en 3- 5-2, «un système qui a bien fonctionné sur la 2ème partie de saison dernière», estime Yann Lachuer. «Cela permet aussi de jouer avec un meneur, poste qui s’est perdu au détriment du jeu offensif. Et puis, ce système est équilibré.» Après trois matches, les résultats moyens de l’équipe peuvent donc s’expliquer avec une attaque en manque d’automatisme, n’ayant trouvé le chemin des filets qu’à une reprise grâce à Kévin Lefaix. En revanche, la défense montre des satisfactions, avec un seul but encaissé… «Il faut continuer à prendre peu de buts, c’est la base. Après il faut trouver le juste milieu», note Yann Lachuer. Une question d’équilibre en somme, car l’effectif paraît prometteur sur le papier. Cependant, après une victoire, puis un nul et enfin une défaite contre Ivry samedi 22 août (1-0), l’USO n’est pas sur une dynamique positive. Alors même que le pénalty raté d’Aly Doumbouya, en toute fin de rencontre, aurait pu permettre au club de faire match nul… Mais le coach, imperturbable, prévient : «on a une poule difficile car très homogène». Il reste quand même le danger d’être distancé rapidement car les quatre équipes de tête mènent un train d’enfer, avec trois victoires en autant de matches. Le spectre du faux départ de la saison passée n’est pas à reproduire. Il va vite falloir que la formation orléanaise trouve son équilibre et «monte en puissance tout en trouvant son match référence», comme l’espère Yann Lachuer qui entretient «l’ambition de tirer l’USO vers le haut avec la locomotive qu’est l’équipe première». La partie est jouable mais pas gagnée d’avance. Prochain test dimanche 30 août à 15h à Orléans contre Rennes qui n’a pas encore commis de faux pas.

La Tribune d’Orléans, n°119, Sports, Interview Gérald Gallier, président de l’US Orléans Foot (Football, CFA), + Brèves, p19

Lien du n°119 de la Tribune d’Orléans (format PDF), paru le 23 avril

tribune-orleans-119

Page 19 : Interview de Gérald Gallier, président de l’US Orléans Foot (Football, CFA), + brèves.